La lettre d'Isabelle N° 3

Publié le par amaple

Lettre n°3, le 17 avril 2008

Amapiennes, Amapiens,

 

C'est parti ! Les fraises ont commencé ! Elles reviennent de loin, et il semblerait que c'est pas fini ! Le gel les taquine depuis début mars, encore ce matin 0°C. Et puis entre deux matins frileux, se lève un vent dévastateur où le soleil fait monter les températures tellement qu'on aurait idée que le mois de mai est arrivé ! Nous avons eu un soupçon de pluie lundi (5mm) qui a permis d'y croire, mais à peine eu le temps de souffler que le vent s'est levé ! Lucien m'a dit : « le vent se lève ! Il a peur qu'on prenne l'humide aux pieds ! »

Moi, je l'ai pris ! L'humide, le vent, les écarts de température... je n'arrive pas à m'enlever une belle crève ! À croire que je suis comme mes jardins ! Dans la bataille.

Les saints de glace approchent (8 mai), et j'espère qu'enfin nous (les jardins et moi) pourrons exploser. Même si ça sera relatif ! Avec ce qu'on subit, il faudra du temps pour s'en remettre.

Alors, vous pensez que certaines fraises commencent à mûrir, c'est comme un cadeau ! Mais avec comme une boule dans la gorge : qu'est-ce que ça présage !

Il semblerait que bien des paysans aient été plongés dans le désarroi ce printemps : les pruneaux d'Agen sont partis avec le gel, les abricots de la Vallée du Rhône aussi, et tous ceux dont on ne dit rien. Je pense à eux et à ce lourd choix d'être paysan !

Pour nous, le plus difficile est encore devant. Le déficit de pluie est de plus en plus inquiétant. Nous sommes au printemps et c'est sec comme en été ! La guerre de l'eau va pouvoir opérer. Mes jardins sont relativement protégés. J'ai mis en place la survie et si j'arrive à bien gérer, ils auront l'eau d'irrigation nécessaire. Mais bien sûr, rien ne remplace l'eau du ciel.

Le travail avance bien et mes fraises, cette année, semblent être bien contentes ! Toutes celles plantées ce printemps ont une reprise tout à fait satisfaisante.

Les melons plantés sous petit tunnel et voile de protection se bagarrent bien, mais demandent ce p'tit coup de chaleur dont ils raffolent.

Les tomates dans la serre ont du mal. Je leur ai mis une ruche de bourdons pour la pollinisation. Mais leur croissance est irrégulière et j'suis pas contente !

Les fraises sous tunnel se prennent tous les parasites ! claffies de pucerons et d'araignées : je les ai saupoudrées de prédateurs, mais je sais pas s'ils vont résister à ces températures !

Et alors les arbres, c'est pas joyeux ! Je me bagarre contre les maladies et les pucerons ! Il suffirait que le temps se mette à l'endroit.

Les terres ont reçu mon fumier composté et sont presque prêtes à recevoir les plates-bandes. Là, cette année je suis satisfaite ! Ça se passe bien pour le moment ! Normal, il pleut jamais ! C'est jamais la gadoue !

La nouvelle plantation de pommiers est magnifique et les nouveaux abricotiers ont presque tous repris.

Bon c'est vrai, je commence à être une vraie pro question matos. Mon technicien m'a trouvé un pulvérisateur d'occasion au top pour 600€ (neuf ça vaut 7 000€). C'est vrai que c'est un vieux de l'époque (25 ans), mais je vous dit pas c'est du bon matos bien solide et que ça marche d'enfer. Vous devriez me voir... mes argiles et traitements sont vraiment bien répartis et je n'explose plus de tuyaux !

Et puis, mes outils du travail du sol deviennent plus efficaces ! Je sais mieux les régler... alors là je m'éclate ! Mais ça fait toujours pas des tonnes de pêches ! J'espère y arriver un jour... mais que diable, il en faut de l'expérience et du savoir-faire.

Le dernier week-end d'avril, je suis invitée en Alsace, chez un arboriculteur bio en amap. Oh il a fallu beaucoup de perspicacité pour que je me décide à laisser mes jardins et mes enfants deux jours sans moi ! Mais comprenez, il n'y en a qu'une qui a créé son exploitation fruitière en bio-dynamie et totalement amap ! L'échange d'expériences est moteur d'énergie.

Je trouverai sans doute des pistes pour encore mieux cerner mon travail.

 


Alors ces fraises d'avril, goûtez-y avec respect et compassion !

Elles sont pas trop sucrées, pas trop belles, pas trop...

mais tellement extraordinaires.

 

Isabelle Bouvier – tél. : 04 94 73 00 32 – email : ibou@cegetel.net

liste de diffusion :amaps-ibou@yahoogroupes.fr – site internet :http://isabellebouvier.blogspot.com

Publié dans DISTRIBUTION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article